23:22 - Foot - Bleus - Thuram en remet une couche

Lilian Thuram réclame des sanctions à l'encontre des joueurs français coupables de s'être mal comportés en Afrique du Sud. (EQ)

Un jour après avoir demandé l'exclusion de Patrice Evra et des sanctions pour certains Bleus, Lilian Thuram en a remis une couche sur TF1, samedi.

Lilian Thuram n'est toujours pas calmé. Vendredi, l'ancien international et membre du Conseil fédéral de la FFF réclamait des sanctions envers les instigateurs de la grève des Bleus au Mondial sud-africain et «que Patrice Evra ne revienne plus jamais en équipe de France». Samedi, quot;Tutuquot; en a remis une couche lors du Mag sur TF1. «Il y a eu un manque d'autorité de la Fédération vis-à-vis du sélectionneur et du sélectionneur vis-à-vis des joueurs.»

Pour lui, «les joueurs qui étaient négatifs ont pris le pouvoir en équipe de France et ont imposé leur vision des choses. Je pense que c'est parti du capitaine (Patrice Evra), il est coupable. J'ai proposé que le capitaine ne remette plus les pieds en équipe de France. Mais ce n'est pas grave. Il faut faire comprendre aux joueurs qu'il y a une équipe à respecter, un maillot à respecter

«Ca me choque de voir à quel point les joueurs ont pris le pouvoir sur le sélectionneur. Ils se sont sentis en position de force. Ce serait inacceptable qu'ils ne paient pas. Si le joueur est honnête, il doit partir si la fédération le lui demande. On peut perdre, on peut mal jouer mais je pense qu'on ne doit jamais oublier le respect des coéquipiers et de ceux qui vous supportent.

Si Thierry Henry était descendu du bus, beaucoup l'auraient suivi, mais je ne comprends pas pourquoi il n'est pas descendu. Au contraire de quelques uns, il est intelligent. Dans n'importe quel groupe, il y a des gens qui ont un mauvais raisonnement. Si j'avais été président, je n'accepterais pas qu'Eric Abidal revienne en équipe de France.»

Thuram a aussi affirmé ne pas être intéressé par le poste de président de la FFF, comme l'avait laissé entendre Jean-Pierre Escalettes, président démissionnaire. «On ne peut pas imaginer que je sois le président de la Fédération, moi je suis à disposition. Quand on me demande mon avis, je le donne mais c'est tout.»

news.fr.msn.com sports 23/07/2010