Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 08:00

 

Le risque des antalgiques pendant la grossesse

 

 

Ainsi, selon ces recherches, le fait d'avoir pris pendant plus de deux semaines lors du premier ou du deuxième trimestre de la grossesse de l'aspirine ou de l'ibuprofène multiplierait par deux le risque de donner naissance à un garçon souffrant de cryptorchidie. La même tendance est observée avec le paracétamol. Et pour les futures mères ayant utilisé pendant plus de 15 jours deux antalgiques simultanément, le risque d'avoir un garçon atteint est 22 fois plus élevé que celui des femmes qui n'ont rien pris. Or, on sait que la cryptorchidie est un facteur de risque à la fois d'infertilité masculine et de cancer du testicule.

Dans les années 1980 des chercheurs avaient déjà suspecté ces antalgiques chez l'animal mâle de provoquer des troubles de la reproduction. Mais il a fallu attendre cette étude de cohorte publiée aujourd'hui pour avoir des données plus précises chez l'être humain. Ce travail porte sur plus de 400 femmes enceintes danoises qui ont accepté de répondre à un interrogatoire sur leurs habitudes de vie et notamment la prise d'antalgiques. Après la naissance, les enfants de sexe masculin nés de ces femmes ont été examinés pour la recherche notamment d'une cryptorchidie. C'est ainsi que les auteurs de l'étude ont pu se rendre compte pour la première fois que les enfants des femmes qui avaient pris un ou plusieurs des trois antalgiques étudiés, pendant plus de 15 jours au cours des six premiers mois de grossesse, avaient un risque significativement accru de cryptorchidie.

Pour comprendre le phénomène, les médecins danois et finlandais ont contacté Bernard Jégou, directeur de recherche à l'Inserm unité 625 et à l'université de Rennes-I et spécialiste international des questions d'environnement et de fertilité masculine. Celui-ci travaille sur des cultures de cellules de testicules de rats fœtaux, de manière à tester des médicaments ou les molécules chimiques et d'évaluer leurs effets sur la fonction reproductive fœtale. Il a pu ainsi mettre en évidence sur ce modèle une baisse de la sécrétion de testostérone (l'hormone mâle) des cellules testiculaires fœtales en présence de ces antalgiques (paracétamol, ibuprofène ou aspirine).

Enfin, les Danois ont en parallèle mené une troisième expérience. Ils ont donné à des rates gestantes l'un de ces médicaments antalgiques à hautes doses. Et ils ont pu alors eux aussi observer dans la descendance mâle certaines anomalies traduisant une moindre sensibilité à la testostérone. «Ces travaux sont des clignotants indiquant qu'il faut porter une attention particulière à la prise d'antalgiques pendant la grossesse. Il faut cependant rester prudent: nous mettons en évidence une association et pas une relation de cause à effet, explique Bernard Jégou, coauteur de l'article paru dans Human Reproduction. Mais d'autres arguments indirects vont dans le même sens. Ainsi, c'est au Danemark que la plus grosse consommation de paracétamol est observée et c'est aussi le pays qui présente le taux le plus élevé de cryptorchidie. Aujourd'hui ces signaux nous indiquent qu'il faut mener de nouvelles études épidémiologiques et expérimentales.» C'est désormais aux autorités sanitaires de se prononcer sur l'opportunité de limiter le recours à ces médicaments pendant la grossesse.

lefigaro.fr Perez Martine News Yahoo 08/11/2010

Partager cet article

Repost0

commentaires

M
<br /> <br /> les femmes enceintes n'ont plus qu'à souffrir, tout leur interdit  (((:<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> ((((:<br /> <br /> <br /> <br />

L'humour Est La Meilleure Thérapeutique

  • : Doc de Haguenau
  • Doc de Haguenau
  • : Humour, Nutrition et santé, Politique, Sport, Histoire, Alsace, Râler, Actualités
  • Contact

STOP TABAC & ANTI-SMOKING THERAPY

Et si vous arrêtiez de fumer? Ne repoussez pas tout le temps la décision à demain, une fois les complications arrivées, vous vous direz si seulement j'avais arrêté...

http://www.dorffer-patrick.com/article-sevrage-tabagique-j-arrete-de-fumer-mais-c-est-dur-tres-dur-65570244.html

 

The session consists first in a group therapy, and then in individual mesotherapy injections under the skin, with a small needle at both ears.
The mixture injected is purely homeopathic, it causes the disgust of the cigarette, he fought against the urge to smoke, irritability, and against the craving.
One session is required in almost all cases. 

Nicotine withdrawal by homeopathic mesotherapy 

Recherche

Disclamer-Contenu du site

Tous les articles, images, vidéos, blagues, photos... présents sur ce site proviennent soit de moi, soit d'autres sites Web comme le mien, soit bien souvent m'ont été envoyés par Email.

Elles n'ont pas à ma connaissance de Copyright, et je ne connais pas le nom de leurs auteurs la plupart du temps.

Par ailleurs, l'essentiel du contenu de ce site est déjà largement diffusé sur le Net, et je suis ainsi bien incapable de déterminer son origine exacte.

Toutefois, si vous êtes l'auteur et ne désirez pas qu'une de vos créations apparaissent sur ce site, contactez moi par courriel, et je les retirerais.

Si vous possédez des droits sur des images, des vidéos... et, si vous désirez qu'ils ne soient publiés sur ce site, veuillez me prévenir par mail, je m'engage à les retirer dès réception de votre demande.

Il en résulte que le Site décline toutes responsabilités quant à l'utilisation qui pourrait en être faite par autrui.

 

Pages

J'adore la vie, l'humour, et bien plus

J'adore la vie, l'humour, les critiques objectives ou parfois pas, une soif d'informations. Je râle, je pousse des coups de gueule, je m'exprime, j'informe.

Météo Strasbourg

Info circulation