Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 17:30

 

 

C'est deux hommes, assis au bar, au sommet de l'Empire State Building. L'un, légèrement éméché, se tourne vers l'autre et lui dit :
- Vous savez, j'ai découvert, la semaine dernière, que lorsqu'on saute du sommet de ce building, arrivé au niveau du dixième étage, le vent est si fort qu'il vous fait faire le tour de l'immeuble et vous fait entrer en douceur par une fenêtre.
Le barman, entendant la conversation, hoche la tête en faisant la moue.
Le second consommateur dit :
- C'est impossible !
Le premier client lui dit qu'il va prouver ce qu'il dit. Il ouvre la fenêtre, saute et au niveau du dixième étage, emporté par le vent, il fait le tour de l'immeuble, ralentit, entre par une fenêtre ouverte et remonte au bar. Son voisin de bar n'en croit pas ses yeux, mais lui dit que ça doit être un hasard si ça a marché. L'autre rouvre la fenêtre et recommence. La même chose se reproduit. Alors le deuxième consommateur décide d'essayer, convaincu. Il passe le dixième étage, neuvième, huitième ...... et s'écrase sur le trottoir...
Alors, le barman se tourne vers le premier consommateur et lui dit :
- Tu es un vrai connard lorsque tu es bourré, Superman !

Partager cet article

Repost 0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 13:00

1859 : Soigner les blessés des deux camps

 

Traumatisé par l'hécatombe de la bataille de Solférino, un jeune homme d'affaires suisse, Henry Dunant, entreprend de fonder la Croix-Rouge en 1863 et de poser les bases des premières Conventions de Genève, persuadé que les conflits à venir seront de plus en plus meurtriers.

 Né le 8 mai 1828 dans une famille bourgeoise calviniste de Genève, Henry Dunant - son prénom est orthographié aussi comme Henri - baigne dans un humanisme bon teint et s'initie aux affaires, fonde à 27 ans l'Union chrétienne des jeunes gens (UCJG, YMCA en anglais).
 C'est un peu par hasard qu'il se trouve aux abords de Solférino, au lendemain de l'affrontement sanglant (40 000 morts et blessés) entre les armées sardes et françaises d'un côté, autrichiennes de l'autre le 24 juin 1859.
 Le jeune homme de 31 ans cherche à s'entretenir avec Napoléon III de ses affaires en Algérie, mais il rencontre un champ de désolation et d'agonie.
 Très vite, il organise les secours avec l'aide des femmes des villages environnants, et fait soigner indistinctement les blessés des deux camps, une révolution. Mieux, il obtient de l'empereur français que soient libérés les médecins autrichiens prisonniers pour prodiguer des soins.

Pouvoir intervenir rapidement
en temps de guerre

 Deux ans après cet épisode, il publie à compte d'auteur Un souvenir de Solférino, véritable reportage de guerre qui en dénonce les horreurs et pose les jalons de ce que pourraient être des sociétés de secours neutres au personnel bien qualifié. Envoyé aux responsables politiques, militaires, aux intellectuels de toute l'Europe, le livre est un succès, bientôt traduit en plusieurs langues.
 Dans la foulée, Dunant est soutenu par des compatriotes. Sous le nom de Comité des Cinq, ils vont former dès leur première réunion en février 1863 le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).
 Les premières sociétés nationales, formées en temps de paix pour pouvoir intervenir rapidement et efficacement en temps de guerre, voient le jour dès 1864. En août de la même année, quinze gouvernements européens et les États-Unis signent la fameuse « Convention de Genève », qui protège les personnels de secours aux blessés. Elle sera ensuite élargie aux règles de protection générale des personnes en temps de guerre.
 En 1867, empêtré dans un scandale financier et une faillite retentissante, Henry Dunant est contraint par ses partenaires de démissionner du CICR.
 Mis au ban, il quitte la Suisse pour la France, dont il prend la nationalité. On le retrouve à Paris aux côtés de l'actrice de théâtre Sarah Bernhardt, qui sera ambulancière pendant la Commune.
 Suivent près de 20 ans d'errance à travers l'Europe pour cet homme ruiné. Il revient en Suisse, où il se soigne dans une pension, notamment pour dépression.
 En 1895, Dunant est redécouvert par un jeune journaliste autrichien. Les sociétés locales et nationales, certains grands de ce monde s'émeuvent de son sort : le fondateur de l'humanitaire sort de l'ombre et des soucis matériels.
 Ultime consécration, il reçoit en 1901 le premier Prix Nobel de la Paix, qu'il partage avec Frédéric Passy, homme politique pacifiste français, fondateur de la Société d'arbitrage des Nations, ancêtre de l'ONU.
 Auteur prolifique, Henry Dunant prévoyait un avenir sombre pour le siècle naissant : « Il semble, en vérité, que désormais, le progrès moderne consiste surtout dans la recherche et la découverte des meilleurs engins de destruction ». Il s'éteint le 30 octobre 1910 à l'âge de 82 ans, avant les deux grands conflits mondiaux.

 

9 mai 2009 DNA

Partager cet article

Repost 0
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 15:38

 

Engagement humanitaire
« A vous d'agir »

 

150 ans après la bataille de Solférino, le Mouvement de la Croix-Rouge célébrait hier sa journée internationale en lançant une campagne « d'appel à l'action ». Et un livre de photos vient retracer l'histoire des conflits et de l'engagement humanitaire.
C'est le carnage de Solférino, ville du nord de l'Italie, le 24 juin 1859, qui donna l'idée au jeune Genevois Henry Dunant de créer des sociétés de secours aux blessés de guerre .

 L'année 2009 marque aussi les 90 ans de la fondation à Genève de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et les 60 ans des Conventions de Genève.
 Pour cette année d'anniversaires, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a lancé hier une campagne mondiale sur le thème :
« Notre monde. A vous d'agir »

« Donner à tous le moyende changer les choses dans le monde »

 « Cette campagne ne vise pas seulement à sensibiliser. C'est un appel à l'action. Il s'agit d'encourager l'esprit de volontariat sur la planète et de donner à tous le moyen de changer les choses dans le monde qui nous entoure », a expliqué Juan Manuel Suarez del Toro, président de la FICR.
 La campagne est symbolisée par un globe terrestre morcelé et en désordre. Chaque fois qu'une personne accomplit une action ou manifeste son intérêt par l'intermédiaire du portail internet*, elle contribue à remettre en ordre un monde qui ne tourne pas rond.
 Le site internet permet aussi aux utilisateurs de se communiquer leurs expériences en participant à des blogs ainsi qu'en publiant des vidéos et des photos.
 Outre une exposition à Genève des clichés de cinq photographes renommés sur « Notre monde en guerre », un livre de photos d'archives sera publié par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).
 L'ouvrage, L'Humanité en guerre**, retrace l'histoire des conflits depuis la Guerre de Sécession américaine.
 Les 212 photos choisies proviennent du fond d'archives photographiques du CICR riche de quelque 100 000 clichés, pris par des photographes de renom comme James Nachtwey, Sebastiao Salgado, Ron Haviv, Nick Danziger, etc. ou par des délégués de la Croix-Rouge.
 A partir du plus vieux cliché - datant de la Guerre de Sécession (1861-65), l'ouvrage déroule chronologiquement les conflits de la fin du XIXe, XXe et du début du XXIe siècles. Il se clôt sur des images prises en 2007 au Sri-Lanka, en Afghanistan et dans les territoires occupés par Israël.

« Des personnes qui viennent en aide à d'autres qui souffrent »

 Les pages égrènent ce que le photographe de guerre américain James Nachtwey qualifie, dans son introduction, de « suite de cauchemars ». Mais on y découvre aussi « des personnes qui viennent en aide à d'autres qui souffrent », qui « n'ont pas baissé les bras » comme cette photo du Mahatma Gandhi, en 1906, entouré d'ambulanciers en Afrique du Sud.
 « La photographie et la Croix-Rouge ont vu le jour à la même époque. Ce nouveau moyen d'expression était de loin supérieur aux croquis et aux peintures pour témoigner de la brutalité de la guerre et des souffrances qu'elle inflige », écrit Jacob Kellenberger, président du CICR, dans la préface.
 Pour le CICR, « les photos servaient à démontrer la nécessité d'avoir des lois régissant la guerre et à mettre en évidence le rôle du CICR ». « Mais il faudra attendre le conflit du Biafra (1967-70) pour que le CICR se rende compte de l'appui important que la photographie pouvait apporter à son action humanitaire », reconnaît Jacob Kellenberger.
 Pour Frédéric Joly, porte-parole du CICR en France, « la finalité de l'humanitaire n'a pas changé mais la guerre si. Certaines se font à distance grâce à la technologie mais les humanitaires restent au contact des victimes, comme les photographes : ce livre raconte ce contact-là ».
{C}

* www.ourworld-yourmove.org ** L'Humanité en guerre, CICR, Éditions Lieux Dits, 247 p., 36 €

DNA Sam 9 mai 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Doc de Haguenau - dans Croix Rouge Henry Dunant
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 15:00
The life of Princess Diana did not end in fairy tale fashion. On Aug. 31, 1997, Princess Diana died in a car accident while speeding away from paparazzi.

Partager cet article

Repost 0
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 08:25

Top_Sante !

Vous venez de vous inscrire � la communaut� sant� de Top_Sante.

Vos informations de connexion sont les suivantes :
Nom d'utilisateur : Toubib
Mot de passe : stuwrubr ---> maxime

Partager cet article

Repost 0
Published by Doc
commenter cet article
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 12:00

 
Cacherouth - Kasher
 

En hébreu, Kasher signifie propre, bon, satisfaisant.

La nourriture Kasher c'est l'alimentation permise et définie par la loi juive.

Le terme Kasher correspond donc à un produit contrôlé par le représentant de la Loi, qui l'autorise à la consommation.
Les communautés musulmanes mangent également Kasher.

 

La cacherouth plus exactement cacherouth de la table et des aliments
est le terme désignant le code alimentaire du judaïsme, et l'un de ses principaux fondements.

Il s'agit d'un corpus de lois permettant de déterminer si un aliment est ou non permis à la consommation, en fonction de sa provenance et de sa préparation.
Les aliments en conformité à ces lois sont dits kascher
c'est-à-dire « convenables » ou « aptes » à la consommation. La Bible hébraïque interdit formellement aux Juifs de consommer des aliments impropres. Par contre l'utilisation de produits non-kasher dans un but non-alimentaire, par exemple l'utilisation de cornées ou d'insuline porcines, est tout-à-fait autorisé.

L'antonyme de kascher est TAREF bien que ce terme ne désigne à l'origine que la chair d'un animal ayant été « déchirée », soit au sens propre, soit parce que l'animal n'a pas été abattu selon le rite de la shehita.
Par extension, taref désigne désormais tout aliment non kascher.


La cacherouth concerne essentiellement, encore que non exclusivement, les aliments d'origine animale, et implique le respect d'un

rite d'abattage. Ce rite est évoqué dans le Lévitique et le Deutéronome, mais sans y être décrit. De même, la plupart des lois sur lesquelles se fonde la Halakha (loi religieuse juive) se trouvent dans le Livre du Lévitique, mais avec pas ou peu de détails. Les modalités pratiques ont été longtemps orales, avant d'être couchées au début de l'ère chrétienne par écrit dans la Mishna et le Talmud, puis codifiées de façon plus fines dans le Choulhan Aroukh et par les autorités rabbiniques ultérieures.

En hébreu, Kasher signifie propre, bon, satisfaisant.

La nourriture Kasher c'est l'alimentation permise et définie par la loi juive.

Le terme Kasher correspond donc à un produit contrôlé par le représentant de la Loi, qui l'autorise à la consommation.
 

La Loi défini très précisément les aliments qui peuvent être certifiés Kasher.

Sont Kasher :

 

* Les produits consommés dans leur état naturel ou état de récolte
tel que les fruits et les légumes

* Les produits carnés provenant de ruminants ayant les sabots fendus (bovins, ovins, caprins) et abattus selon les prescriptions de la Loi.

* La volaille (uniquement d'élevage), abattue selon les mêmes règles.

* Les poissons ayant des nageoires et des écailles, et eux seuls (les fruits de mer, les coquillages et les crustacés ne sont pas autorisés).


La Loi fixe également les associations d'aliments.

Ainsi les produits carnés et laitiers, mêmes certifiés,
ne peuvent être préparés ou consommés ensemble, on ne peut les mélanger.

Si pour les produits simples, à l'état naturel, le caractère Kasher est facilement identifiable et reconnaissable, il n'en est pas de même des produits transformés (produits laitiers, produits d'épicerie, plats préparés).
Pour être consommés, ces produits doivent donc être certifiés.

La certification Kasher est une garantie pour les consommateurs, de caractéristiques spécifiques, de contrôle des matières premières, de vérification de la fabrication, de la transformation et du conditionnement.


Abattage et respect des animaux
 

Selon le Talmud, la cacherouth représente un progrès en la matière, en prohibant la consommation du membre d'un animal encore vivant (ever min ha'haï), fréquente parmi les peuples environnants. Pratiquée au nom du principe de tsa'ar ba'alei 'hayim (compassion envers les animaux),
la
shehita a pour but d'entraîner le moins de souffrance possible ; adéquatement réalisée, elle supprime instantanément le flux sanguin cérébral de la bête, lui évitant en principe toute souffrance.
Toutefois, elle peut être perçue comme une pratique cruelle, contraire aux normes éthiques, du fait de son refus de pratiquer l'étourdissement pre-mortem (réalisé autrefois au moyen d'un coup de masse sur la tête, et actuellement d'une balle dans la tête) car l'animal serait rendu taref par ces méthodes, et a été de ce fait l'objet de luttes juridiques et de campagnes. Interdite dans certains pays européens, elle est autorisée dans d'autres au nom de la
tolérance religieuse.

Certaines campagnes réclament l'abolition de tout abattage rituel, d'autres de rendre les méthodes plus « humaines. » Elles ne manquent pas de provoquer les réactions des communautés juives (et musulmanes) locales, qui y voient une attaque une attaque antisémite et islamophobe à peine voilée. Ce caractère antisémite a été souligné dans certains, mais non tous les cas, et des groupes connus pour leur antisémitisme ont soutenu certaines de ses campagnes.
&
Le mot est prononcé différemment par les Juifs originaires d'Europe centrale (Ashkénaze) ou du Bassin méditerranéenn (Séfarade) d'où les translittérations les plus courantes « kosher » ou « kasher » dans les pays anglo-saxons et « kacher » ou « cachère » dans les pays francophones.
Le
Petit Larousse propose les orthographes « kasher », « casher » ou « cacher » et présente ces adjectifs comme invariables.
La dernière édition du
Dictionnaire de l'Académie semble privilégier l'orthographe « Kacher » et précise : « On écrit aussi Kasher et, moins souvent, Cacher ». Le TLFI quant à lui propose les orthographes « casher », « cawcher » et « câchère ». Le dictionnaire Antidote propose « cascher », « cawcher », « cachère », « kasher », « casher » ou « kascher » mais semble privilégier « kascher ». Enfin, les rectifications de 1990 recommandent les orthographes « kascher » et « cascher ».


Lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cacheroute

 

 

  

 

Quelle est donc la difference entre halal et kasher?

"Les produits cacher répondent aux règles alimentaires propres au Judaïsme. Si un aliment est conforme aux attentes religieuses il est déclaré apte soit Kascher en hébreu. Le produit Halal répond quant à lui aux préceptes de l'Islam."

Source:

"La viande Hallal est différente de la viande cashère sur quelques points non-négligeables:
- a) Toute la partie "basse" (bassin et membres inférieurs) d'un ovin ou bovin NE PEUT être consommée, elle n'est pas CASHERE, or cette partie est consommée chez les musulmans. C'est une des raisons pour laquelle un juif ne peut consommer une viande Hallal, car il ne peut y avoir de gigot
ou cuissot casher par exemple.
- b) Après le dépeçage de la bête, le rabbin inspecte les organes vitaux: le cerveau, le foie, les poumons. Si l'un de ces organes est malade ou présente des signes suspects, cet animal ne sera pas consommé, il ne sera pas casher. Cette inspection qui est précisément décrite dans la lithurgie juive, est essentielle et différencie radicalement une viande cashère d'une viande qui ne l'est pas. C'est ce deuxième point qui détermine datavantage l'impossibilité pour un juif de consommer une viande hallal ou non cashère.

Je ne mentionne pas la partie qui décrit la manière dont la bête est égorgée, elle est assez proche du rite musulman, reste encore que l'outil: le couteau doit être parfaitement effilé, sans aspérités, sans quoi le rabbin ne peut procéder à l'abattage."
 

Partager cet article

Repost 0
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 07:44



Mme Doris Guidolin et Dr Patrick Dorffer
12, rue Jean Monnet
67500 Haguenau
Email:
Pivoine1441@hotmail.fr - Tél. 06 30 79 77 14.



Doris et Patrick

ont la joie de vous faire-part de leur mariage qui sera célébré le samedi 5 juin 2010 à 15h45 à la Mairie de Haguenau.

A l'issue de la cérémonie, nous aurons le plaisir de vous accueillir pour un dîner et à faire la fête 
à l'Europe Hôtel de Haguenau.

Une réponse de votre part serait la bienvenue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Doc
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 07:44

mr et md desprez
33 rue du pont neuf
59240 dunkerque


Mme Doris Guidolin et Dr Patrick Dorffer
12, rue Jean Monnet
67500 Haguenau
Email:
Pivoine1441@hotmail.fr - Tél. 06 30 79 77 14.



Doris et Patrick

ont la joie de vous faire-part de leur mariage qui sera célébré le samedi 5 juin 2010 à 15h45 à la Mairie de Haguenau.

A l'issue de la cérémonie, nous aurons le plaisir de vous accueillir pour un dîner et à faire la fête 
à l'Europe Hôtel de Haguenau.

Une réponse de votre part serait la bienvenue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Doc
commenter cet article
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 08:12

MAGNIFIQUE !!!!

 

 

clique sur le lien et admire les Vosges!!!!! et surtout avec le 360 degrés !!


 http://www.ecranpanoramique.com/panoramiques.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Doc
commenter cet article
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 14:30
        Le Royaume-Uni

           

 

Le Royaume-Uni (United Kingdom) est un État composé de 4 nations d’origine :
 L’Angleterre (England), dont la capitale est Londres (qui est aussi la capitale du Royaume-Uni)
 L’Écosse (Scotland), dont la capitale est Édimbourg
 Le pays de Galles (Wales), dont la capitale est Cardiff
 L’Irlande du Nord (Northern Ireland), dont la capitale est Belfast
       

Les habitants du Royaume-Uni sont appelés les Britanniques.

Le "Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande" est né en 1801, par l’union des royaumes de Grande-Bretagne et d’Irlande. Le Royaume de Grande-Bretagne avait été fondé en 1707, par l’union du Royaume d’Écosse et du Royaume d’Angleterre (qui avait lui-même annexé le pays de Galles au 13e siècle).

Après la sécession de la majeure partie de l’Irlande en 1922, le titre officiel du Royaume-Uni est devenu "Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord".

           

 

 
Le drapeau du Royaume-Uni (appelé "l’Union Jack") a la particularité d’être la juxtaposition des drapeaux anglais, écossais et irlandais
jesuiscultive.com

Partager cet article

Repost 0

STOP TABAC & ANTI-SMOKING THERAPY

Et si vous arrêtiez de fumer? Ne repoussez pas tout le temps la décision à demain, une fois les complications arrivées, vous vous direz si seulement j'avais arrêté...

http://www.dorffer-patrick.com/article-sevrage-tabagique-j-arrete-de-fumer-mais-c-est-dur-tres-dur-65570244.html

 

The session consists first in a group therapy, and then in individual mesotherapy injections under the skin, with a small needle at both ears.
The mixture injected is purely homeopathic, it causes the disgust of the cigarette, he fought against the urge to smoke, irritability, and against the craving.
One session is required in almost all cases. 

Nicotine withdrawal by homeopathic mesotherapy 

Recherche

Disclamer-Contenu du site

Tous les articles, images, vidéos, blagues, photos... présents sur ce site proviennent soit de moi, soit d'autres sites Web comme le mien, soit bien souvent m'ont été envoyés par Email.

Elles n'ont pas à ma connaissance de Copyright, et je ne connais pas le nom de leurs auteurs la plupart du temps.

Par ailleurs, l'essentiel du contenu de ce site est déjà largement diffusé sur le Net, et je suis ainsi bien incapable de déterminer son origine exacte.

Toutefois, si vous êtes l'auteur et ne désirez pas qu'une de vos créations apparaissent sur ce site, contactez moi par courriel, et je les retirerais.

Si vous possédez des droits sur des images, des vidéos... et, si vous désirez qu'ils ne soient publiés sur ce site, veuillez me prévenir par mail, je m'engage à les retirer dès réception de votre demande.

Il en résulte que le Site décline toutes responsabilités quant à l'utilisation qui pourrait en être faite par autrui.

 

">

Pages

J'adore la vie, l'humour, et bien plus

J'adore la vie, l'humour, les critiques objectives ou parfois pas, une soif d'informations. Je râle, je pousse des coups de gueule, je m'exprime, j'informe.

Météo Strasbourg

Info circulation