Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 06:30

3829280573_a31277117c.jpg

Compter ou calculer

 

C'est une petite fille qui demande à son arrière-grand-mère :
- Dis, mamie, quel âge tu as, toi ? 
Et l'aïeule qui est vieille, très vieille :
- Heu... je suis née en 1912... et nous sommes en 2010, non en 2012,

ça fait donc 2012 moins 1912... heu ça fait....
- Mais mamie, interrompt la petite, pourquoi tu te fatigues la tête
comme ça, tu n'as qu'à regarder dans ta petite culotte !
- Dans ma petite culotte, comment ça dans ma petite culotte ?
- Ben oui, moi quand je regarde dans ma petite culotte,...j'ai une étiquette, c'est marqué 5 ans

Partager cet article

Repost 0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 05:39

skyfall_50a186b5bc4de.jpg

 

date de sortie : 26 Octobre 2012

 

genre : Action (2h25min)

nationalité : Angleterre 

réalisateur : Sam Mendes    
acteurs : Daniel Craig , Helen McCrory , Bérénice Marlohe ...  

Synopsis du film

Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligée de relocaliser l'Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l'ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d'une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu'un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l'ombre. Avec l'aide d'Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l'objectif secret et mortel.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Doc de Haguenau - dans Cinéma-Films
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 13:02
  5116259504_83662f67fa.jpg
 
L’ajout d’aluminium dans les vaccins suscite le débat
 
     
La Croix note que « depuis plusieurs années, l’addition d’aluminium dans un grand nombre de vaccins est soupçonnée d’effets nocifs, notamment d’engendrer des douleurs neuro-musculaires et une fatigue chronique ». Le journal remarque que « pour les responsables de la santé publique, la démonstration de causalité n’est pas faite entre la vaccination et ces symptômes », et relève que « la présentation par le Réseau Environnement Santé d’une étude menée sur près de 600 patients devrait relancer le débat ».
La Croix se penche ainsi sur les travaux du Pr Romain Gherardi (Inserm-hôpital Henri-Mondor) à Créteil, qui a « observé que l’aluminium était capturé par des cellules du système immunitaire, les «macrophages», qui pouvaient le transporter jusqu’au cerveau. Dans les années 1990, Romain Gherardi et sa collègue Michelle Coquet (CHU Bordeaux) ont découvert, chez des patients souffrant d’une «nouvelle maladie», la présence d’aluminium au niveau de l’épaule, dans le muscle deltoïde, exactement là où ils ont été piqués lors de différentes vaccinations ».
« Cette maladie, qui se manifeste par des douleurs musculaires, une fatigue profonde, un sommeil difficile et des troubles cognitifs, a été appelée «myofasciite à macrophages». Aujourd’hui, au Centre de référence des maladies neuromusculaires de Créteil, Romain Gherardi assure avoir identifié 585 cas de myofasciite à macrophages. Tous ces patients, selon lui, présentent l’ensemble des symptômes cliniques, et les troubles cognitifs ont été mesurés par imagerie médicale (IRM fonctionnelle) et des tests psychologiques », poursuit le quotidien. La Croix note que « l’équipe de Créteil a fait une demande de financement pour poursuivre ces travaux. Or, elle vient de recevoir une réponse négative de subventions de la part de l’ANSM ».
Le journal remarque toutefois que « ces recherches ne font pas l’unanimité dans la communauté scientifique. Jean-François Bach, professeur d’immunologie et ancien membre du Comité sur la sécurité vaccinale de l’OMS, conteste les travaux de Romain Gherardi ». Le spécialiste déclare ainsi : « Il n’a pas été démontré de relation de cause à effet entre la vaccination et la survenue d’une myofasciite à macrophages. Pour le démontrer, il faut pouvoir comparer des personnes ayant développé cette maladie après vaccination à autant de personnes ayant exprimé la même pathologie sans avoir été vaccinées ».
De son côté, Le Parisien titre : « Vaccins : êtes-vous à jour ? ». Le journal rappelle que « seulement 3 vaccins (diphtérie, tétanos et polio) sont désormais obligatoires en France. Mais alors qu’une épidémie de rougeole sévit depuis 2008, faut-il pour autant se passer des autres ? », s’interroge le quotidien.
 
 
 
Laurent Frichet Médiscoop Tsavopresse 12 Novembre 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Doc de Haguenau - dans Santé
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 06:30

 

Une nonne coquine !
Une jeune nonne fait du stop et monte dans un camion. Le chauffeur tente sa chance auprès de la nonne qui parait intéressée par la chose.
Le camion est alors garé sur un parking, et le couple fait son affaire sur la couchette.
Les galipettes terminées, ils reprennent la route, et arrivant dans un village, la nonne demande au routier de s'arrêter car elle veut se confesser. Revenant au camion au bout d'un quart d'heure, le chauffeur lui demande :
- Qu'est-ce que vous avez dit au bon Dieu ?

- Que nous avions fait l'amour deux fois.
- Mais on ne l'a fait qu'une seule fois !
Et la nonne lui répond alors :
 - On ne va pas se quitter comme ça...

Partager cet article

Repost 0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 06:37

 

5745055934_6791e84f80.jpg

Apprenez à déchiffrer les étiquettes pour choisir des pneus verts

Espagne / 10.11.2012 / Europe

Le nouvel étiquetage européen impose aux fabricants de mentionner l’efficacité énergétique de leurs produits, afin que les automobilistes se dirigent vers des pneumatiques plus écologiques. Les pneus classés A sont aussi les plus sûrs, avec une distance de freinage réduite de plus de dix mètres.

Une classification copiée sur celle de l’électroménager

La réglementation européenne entrée en vigueur jeudi 1er novembre permettra aux consommateurs de prendre en compte trois aspects essentiels au moment de changer leurs pneumatiques : l’impact sur la consommation de carburant, l’adhérence sur sol mouillé et le bruit engendré en roulant.

Chacune de ces catégories est représentée par un pictogramme explicite et reprendra la classification utilisée pour l’efficacité énergétique des appareils électroménagers : un « A » vert pour les produits les plus performants,

et un « G » rouge pour les moins bien notés.

À travers ce nouveau système, la commission européenne espère promouvoir les économies d’énergie dans un secteur largement dominé par les combustibles fossiles et responsable d’une part importante des émissions globales de CO2.

Les chiffres mis en avant par la communauté européenne montrent qu’entre 20 et 30 % de la consommation est directement liée aux pneumatiques. Les pneus classés A permettraient une économie annuelle d’environ 200 € par rapport à ceux étiquetés G.

Un investissement rentabilisé en moins de deux ans

Mais les produits les plus performants sont aussi les plus chers, et le surcoût au moment de l’achat est estimé à environ 280 € pour quatre pneus. Pour une utilisation moyenne de son véhicule, l’investissement est donc amorti dès la deuxième année.

Par ailleurs, les pneus de qualité offrent une sécurité accrue au niveau de la conduite. Une étude menée conjointement par le Club automobile royal de Catalogne (RACC) et le fabricant français Michelin montre notamment que les pneus étiquetés A peuvent raccourcir de 18 mètres la distance de freinage par rapport à des pneumatiques de catégorie G.

Grâce à ce nouvel étiquetage, la communauté européenne compte inciter les fabricants à améliorer les performances de leurs produits, encourageant ainsi la compétitivité de ce secteur.

Dès le 1er novembre 2012, la réglementation s’appliquera à tous les pneus fabriqués après le 1er juillet 2012. De leur côté, les distributeurs, les ateliers de montage et les grandes surfaces devront s’assurer que le nouveau système de classification soit clairement visible dans les points de vente.

http://www.greenetvert.fr/2012/11/10/apprenez-a-dechiffrer-les-etiquettes-pour-choisir-des-pneus-verts/68415

Partager cet article

Repost 0
Published by Doc de Haguenau - dans Actualités
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 06:30
4613006148_87258c4ddf.jpg
 
C'est un inspecteur de police qui fait passer un entretien d'embauche à trois blondes en vue de trouver la prochaine inspectrice.
Il regarde la première blonde avec dépit et lui montre une photo.
- C'est un suspect, regarde bien sa photo pendant 30 secondes et dis-moi comment tu le reconnaîtrais dans la rue ?
La blonde répond :
- Facile il n'a qu'une oreille.
Le visage de l'inspecteur se défait :
- Normal qu'il n'ait qu'une oreille, la photo est de profil.
Il se tourne maintenant vers la deuxième blonde et lui montre la même photo.
- Facile il n'a qu'un œil.
Le policier commence à s'énerver :
- Normal qu'il n'ait qu'un œil et qu'une oreille il est de profil.
Il se retourne vers la troisième blonde et lui lance :
- Réfléchis bien avant de dire une connerie. Comment reconnaîtrais-tu le suspect ?
La blonde un peu paniquée réfléchit avant de lancer un :
- Facile, il porte des lentilles de contact.
Le policier n'était pas au fait de cet indice et se précipite donc pour voir le dossier et vérifier l'information.
Le suspect portait en effet des lentilles de contact.
Il retourne vers la blonde, très surpris et lui demande
- Comment as-tu su qu'il portait des lentilles ?

- Facile avec un œil et une oreille il ne pouvait pas porter de lunettes!!!!

Partager cet article

Repost 0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 05:48

 Armistice de la Guerre de 1914-1918 

 

Depuis la mort du dernier poilu, le jour férié du 11 Novembre est devenu Jour férié pour tous les militaires Français tombés pour la France, y compris ceux morts en Afghanistan.

 

Lundi 11 novembre 1918, 11 heures : dans toute la France, les cloches sonnent à la volée.

Au front, les clairons bondissent sur les parapets et sonnent le «Cessez-le-Feu»,«Levez-vous», «Au Drapeau». La «Marseillaise» jaillit à pleins poumons des tranchées. Même soulagement en face, dans le camp allemand.

Pour la première fois depuis quatre ans, Français et Allemands peuvent se regarder sans s'entretuer. Un armistice (arrêt des combats) a été conclu le matin entre les Alliés et l'Allemagne, dernière des Puissances Centrales à rendre les armes. Il laisse derrière lui huit millions de morts et six millions de mutilés.

Les survivants ont perdu la foi dans les valeurs morales et spirituelles qui ont fait la grandeur et l'unité de l'Europe. Mais ils veulent croire que cette guerre qui s'achève restera la dernière de l'Histoire, la «der des der»...

La défaite inéluctable de l'Allemagne

 

11Capture.PNG

Dès l'échec de leur contre-offensive de juillet 1918, les Allemands ont compris qu'ils n'avaient plus aucun espoir d'arracher la victoire.

C'est que les troupes américaines, fortes de quatre millions d'hommes, arrivent en renfort des Anglais et des Français.

Le 3 octobre, convaincu de l'inéluctabilité de la défaite, l'empereur Guillaume II nomme à la chancellerie (la direction du gouvernement) le prince Max de Bade. Il espère que cet homme modéré saura obtenir des conditions de paix convenables de la part des Alliés.

 

Les Puissances Centrales se délitent

 

L'Allemagne bascule dans l'anarchie et la guerre civile.

Le 3 novembre, dans le port de Kiel, les marins de la flotte de guerre refusent d'aller à nouveau au combat. Ils se mutinent et entraînent les ouvriers de la ville. La contagion révolutionnaire se répand à Hanovre, Cologne, Brunswick, Munich...

Entre temps, l'un après l'autre, les alliés de l'Allemagne cessent les combats et signent des armistices, dans l'attente d'un traité de paix en bonne et due forme.

Le 9 novembre au matin, la contagion révolutionnaire gagne Berlin. Le prince Max de Bade téléphone à l'empereur, à Spa. «Votre abdication est devenue nécessaire pour sauver l'Allemagne de la guerre civile», lui dit-il. Comme ses propres généraux plaident aussi en faveur de l'abdication, Guillaume II s'y résout et part en exil.

Un armistice mal accepté

 

Les militaires s'étant défaussés, c'est à un civil, Matthias Erzberger, que revient la pénible tâche de négocier l'armistice.

En France, la demande d'armistice fait débat. Le président de la République Raymon Poincaré et le général Philippe Pétain voudraient profiter de l'avantage militaire pour chasser les Allemands de Belgique, envahir l'Allemagne elle-même et signifier à celle-ci l'étendue de sa défaite. Mais le généralissime des troupes alliées, Ferdinand Foch, et le chef du gouvernement, Georges Clemenceau, ne croient pas l'armée française capable de se battre encore longtemps et souhaitent en finir au plus vite.

11-11Capture.PNG

L'armistice est signé dans le wagon spécial du généralissime Foch, au carrefour de Rethondes, au milieu de la forêt de Compiègne, le 11 novembre à 5h15 du matin.

Les Français ne manquent pas de noter que ce jour est la fête du saint patron de leur pays, Saint Martin.

Les Allemands se voient soumettre des«conditions » sans aucune marge de négociation :
– Ils doivent livrer l'essentiel de leur armement, de leur aviation et de leur flotte de guerre.
– Leur armée est sommée d'évacuer sous 30 jours la rive gauche du Rhin (en Allemagne même) ainsi que trois têtes de pont sur la rive droite, Coblence, Cologne et Mayence.

L'armistice est conclu pour 36 jours mais sera régulièrement renouvelé jusqu'autraité de paix du 28 juin 1919.

Amertume des vaincus

 

La demande d'armistice étant venue des représentants civils et non militaires de l'Allemagne, ces derniers échappent à l'infâmie de la défaite. À Berlin, les représentants de la jeune République accueillent les combattants en ces termes :«Soldats qui revenez invaincus»

Dans les mois qui suivent l'armistice, les généraux Ludendorff et Hindenburg attribuent avec aplomb la défaite militaire à un «coup de poignard dans le dos» de la part des politiciens et des bourgeois cosmopolites. L'expression est reprise avec ferveur par les Allemands meurtris et humiliés. Elle va faire le lit des partis ultranationalistes, dont le parti nazi.

Source: herodote.net

 

http://www.dorffer-patrick.com/article-meteo-strasbourg-jeudi-11-novembre-2010-armistice-1918-60596805.html 

 

Partager cet article

Repost 0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 20:48

311287_539737089386221_477762905_n.jpgemail reçu

Partager cet article

Repost 0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 06:54

Le croque-mort et Lucky Luke

Je vous livre ci-dessous, un excellent article sur l'origine et le pourquoi des dépassements d'honoraires, par une consoeure par Dr Laetitia Perrin.

Qu'est ce qu'un dépassement d'honoraires ?

 

 

Dans les années 80, l’Etat s’est rendu compte que la Sécurité Sociale ne pouvait plus continuer à prendre en charge des soins de plus en plus chers. De plus en plus chers parce que la médecine évolue, qu’elle est de plus en plus technique, de plus en plus pointue, assistée d’un matériel (et de compétences) lui aussi de plus en plus cher. Il n’était pas envisageable qu’en France on limite la performance et la qualité des soins pour une bête question budgétaire.

L’Etat a donc décidé d’autoriser les médecins (le fameux Secteur 2) à aligner leurs tarifs sur le coût réel de leur travail, coût qui a augmenté progressivement avec l’augmentation du coût de la vie (les salaires du personnel, les coûts de matériel, etc) mais aussi des changements dans le type de prise en charge. On a convenu que ces « dépassements d’honoraires » seraient jugés par chacun avec « tact et mesure », une promesse morale sensiblement similaire au Serment d’Hippocrate que nous avons tous prêté.

On a convenu que cet investissement supplémentaire serait à la charge des patients et/ou de leur mutuelle de santé, afin de continuer à améliorer la qualité de la Médecine. Je citerais en exemple les nombreux moyens de dépistage (cancer) apparus depuis 30 ans, l’efficacité croissante des techniques d’imagerie (IRM, échographie foetale), la généralisation de la coelioscopie en chirurgie, les progrès du soulagement de la douleur (péridurale, anesthésie loco-régionale).

La Médecine ne peut plus faire marche arrière : elle est plus efficace et elle coûte de fait plus cher.
Mais la Sécurité Sociale a quasiment gelé ses tarifs (« tarif opposable ») depuis 30 ans, les quelques augmentations ponctuelles ne suivant même pas l’augmentation du coût de la vie. Elle a remis entre les mains des patients et mutuelles l’inexorable augmentation des tarifs.
Les mutuelles étant des organismes d’assurance, leur but est surtout de faire des bénéfices, en augmentant les tarifs de cotisation sans trop augmenter leurs investissements personnels, ce qui est assez facile puisqu’elles continuent de proposer des pourcentages de remboursement alignés sur ceux fixes de la Sécu. Et au final, le patient paie de plus en plus cher (ce qu’on appelle « le reste à charge ») pour continuer à être aussi bien soigné que les médecins français savent le faire.

C’est là que le débat commence.

Faut-il que la Sécurité Sociale rembourse plus ?

C'est-à-dire faut-elle qu’elle revoie ses tarifs opposables déconnectés de la réalité et les prenne en charge à leur juste valeur ? Son budget est agonisant. Elle ne peut plus faire d’économies sur les soins qui sont déjà tarifés au plus bas, bas comme il y a des années, et plus bas que la plupart des autre pays d’Europe aujourd’hui. Il n’y aurait pas besoin de « dépassement d’honoraire » si ce que la Sécu décide comme honoraire (ou acte) était adapté.

Faut-il que les mutuelles remboursent plus ?

A l’heure actuelle, elles sont trop occupées à prendre en charge les soins dentaires et d’optique (que la Sécu ne rembourse plus du tout, ce qui est maintenant accepté avec résignation), à prendre en charge le confort (chambre individuelle à l’hopital, ostéopathie, garde d’enfants/d’animaux, etc), ou à financer des campagnes de publicité (dont le budget dépasse largement la somme des dépassements d’honoraires). Le tout dans une opacité totale. Et en faisant cotiser de plus en plus les patients (les clients ?).

Faut-il que la valeur des soins diminue ?

La valeur c’est le coût et la qualité. On ne peut diminuer ni l’un, ni l’autre. Pas dans ce pays où chacun, soignant et soigné, veut des soins de qualité et en est fier.

Faut-il que les patients paient plus ?

C’est déjà le cas. En cotisant à la Sécurité Sociale par leur travail, en cotisant à une mutuelle pas très efficace, et en ajoutant de leur poche au bout. Et c’est trop.

Les médias ont donc relayé depuis quelques semaines que dans cette équation, c’était la marge du médecin qui devait diminuer. Le message médiatique est simple : si les médecins ne cherchaient pas à être si riches, les patients paieraient moins cher, et donc auraient plus facilement « accès aux soins ». 
Evidemment, le problème est bien plus compliqué que ça… Et beaucoup de mensonges ont été publiés sur la question, sans aucun droit de réponse des principaux concernés : nous les médecins.


Source: lien

http://le-rhinoceros-regarde-la-lune.over-blog.org/pages/quest_ce_quun_depassement_dhonoraires_-8388866.html

 

Moi, je rajouterais comme le disait, il n'y a finalement pas si longtemps, le socialiste et grand économiste européen, Michel Rocard:  

" La France ne peut plus acceuillir toute la misère du monde".

La France n'arrive déjà plus à payer correctement les soins de ses assurés sociaux (plus de 14 milliards d'Euros de déficit), alors encore moins à payer les soins gratuits à des patients n'ayant jamais cotisé à la sécurité sociale.

Trop de solidarité ne tue-t-elle finalement pas la solidarité?

Combien d'années pourrrons nous encore préserver notre Sécurité Sociale?, avant de basculer à un système de santé privé, qui nous coûtera sans doute beaucoup plus cher pour des soins minorés. Nous sommes à un système de soins à deux vitesses, bientôt, il sera à trois, voir à quatre vitesses ( pour les millionnaires ou plus). 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Doc de Haguenau - dans Actualités
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 06:30

4650044498_23341cdb75.jpg

 

Une blonde va au ciné avec ses deux copines. Elle achète le billet à la caisse, et 10 minutes plus tard, elle revient voir la caissière et lui redemande un autre billet.
10 minutes plus tard, revoilà encore la blonde au guichet, et elle demande encore un autre billet
La caissière, interloquée, finit par lui demander !
- mais Mademoiselle, je vous ai déjà vendu 2 tickets pour la même séance, et le film n’a pas encore commencé. Mais vous en faites quoi des tickets ?
La blonde : ben je sais pas, à chaque fois que je rentre dans la salle, il y a un gars qui me prend le ticket et me le déchire…

Partager cet article

Repost 0

STOP TABAC & ANTI-SMOKING THERAPY

Et si vous arrêtiez de fumer? Ne repoussez pas tout le temps la décision à demain, une fois les complications arrivées, vous vous direz si seulement j'avais arrêté...

http://www.dorffer-patrick.com/article-sevrage-tabagique-j-arrete-de-fumer-mais-c-est-dur-tres-dur-65570244.html

 

The session consists first in a group therapy, and then in individual mesotherapy injections under the skin, with a small needle at both ears.
The mixture injected is purely homeopathic, it causes the disgust of the cigarette, he fought against the urge to smoke, irritability, and against the craving.
One session is required in almost all cases. 

Nicotine withdrawal by homeopathic mesotherapy 

Recherche

Disclamer-Contenu du site

Tous les articles, images, vidéos, blagues, photos... présents sur ce site proviennent soit de moi, soit d'autres sites Web comme le mien, soit bien souvent m'ont été envoyés par Email.

Elles n'ont pas à ma connaissance de Copyright, et je ne connais pas le nom de leurs auteurs la plupart du temps.

Par ailleurs, l'essentiel du contenu de ce site est déjà largement diffusé sur le Net, et je suis ainsi bien incapable de déterminer son origine exacte.

Toutefois, si vous êtes l'auteur et ne désirez pas qu'une de vos créations apparaissent sur ce site, contactez moi par courriel, et je les retirerais.

Si vous possédez des droits sur des images, des vidéos... et, si vous désirez qu'ils ne soient publiés sur ce site, veuillez me prévenir par mail, je m'engage à les retirer dès réception de votre demande.

Il en résulte que le Site décline toutes responsabilités quant à l'utilisation qui pourrait en être faite par autrui.

 

">

Pages

J'adore la vie, l'humour, et bien plus

J'adore la vie, l'humour, les critiques objectives ou parfois pas, une soif d'informations. Je râle, je pousse des coups de gueule, je m'exprime, j'informe.

Météo Strasbourg

Info circulation