Mardi 1 mai 2012 2 01 /05 /Mai /2012 18:25

 6765890407_bfa47ec086.jpg

Anti-âge : 3 nouveautés en médecine esthétique

Pour retrouver des traits plus jeunes, les techniques esthétiques légères évoluent vers plus de naturel. Le point sur ces avancées qui ne transforment pas le visage, mais retardent l’effet du temps.

1. Anti-âge : les injections de Skinboosters pour hydrater en profondeur

C’est quoi ?
Des injections dont le but est d’apporter au visage et au cou une redensification profonde, grâce à un gel d’acide hyaluronique finement micronisé qui est injecté en faible quantité dans le derme moyen.

C’est pour qui ?
Toutes les femmes, quelle que soit leur nature de peau, et particulièrement pour les peaux sèches, dès 35 ans et jusque 70 ans, voire plus si la peau est bien entretenue.

Et les résultats ?
Cette hydratation profonde améliore la structure, l’élasticité et la fermeté de la peau. Elle apporte de l’éclat et défroisse les zones avec de fines ridules. Au fil des séances, ces injections répétées vont aider à maintenir la jeunesse de la peau. La séance est peu douloureuse, surtout si une crème anesthésiante est appliquée une heure avant. Quelques bleus, des rougeurs ou des irritations peuvent parfois survenir le lendemain aux points d’injection.

Combien ça coûte ?
À partir de 200 € la séance d’injection de Skinboosters Restylane. Il faut compter trois séances à un mois d’intervalle, puis une séance d’entretien tous les six à douze mois.

2. Anti-âge : Les injections full face contre l'air toujours fatigué

C’est quoi ?
Un traitement global qui comprend des injections d’acide hyaluronique et de toxine botulique pour gommer les rides et restaurer les volumes. Les premières permettent de restaurer le volume perdu et de redessiner des courbes juvéniles. Les secondes, de limiter le creusement des rides d’expression, et les contractions qui chassent le volume vers l’extérieur et le bas. La paupière inférieure paraît ainsi plus courte et le sillon des cernes ne coupe plus les pommettes en deux.

C’est pour qui ?
Les femmes à partir de 45-50 ans, dont le visage s’est creusé et qui cherchent à effacer leurs cernes, mais aussi à remodeler leurs pommettes sans passer par la case lifting. Celui-ci s’avère inutile dans ce cas précis. Mieux vaut le garder pour redessiner l’ovale du visage, un peu plus tard…

Est-ce sans risque ?
La toxine botulique et l’acide hyaluronique ont l’avantage d’être résorbables. Aucun risque qu’ils se dégradent à mesure que le temps passe. Les études ont aussi montré qu’ils étaient fort bien tolérés. La toxine botulique bénéficie d’une autorisation de mise sur le marché, ce qui sous-entend qu’elle a été soumise à un contrôle strict.

La même surveillance s’organise pour l’acide hyaluronique, et l’on attend le rapport de l’Agence française de sécurité sanitaire (Afssaps). Pour l’heure, de grands laboratoires comme Pierre Fabre, Galderma-Q-med, Merz ou Filorga, ont réalisé des tests sérieux et l’on peut avoir confiance. Enfin, les effets secondaires sont minimes. Ils sont inexistants pour la toxine botulique. Et, concernant l’acide hyaluronique, en cas de léger œdème, celui-ci disparaît en 48 heures.

 

Combien ça coûte ?
Les médecins et chirurgiens spécialisés en esthétique proposent maintenant un devis global qui doit rester raisonnable. Le prix de départ pour un traitement total (c’est-à-dire l’ensemble du visage) doit osciller entre 900 et 1 500 € maximum. Mais il faut entretenir ces résultats assez régulièrement : tous les six mois pour la toxine botulique, tous les ans pour l’acide hyaluronique.

3. Anti-âge : le laser CO2 contre les taches et les premiers signes du vieillissement

Comment ça marche ?
Grâce à un scanner de balayage en surface, le faisceau lumineux émis par le laser réalise, plus ou moins profondément, des microtrous autour desquels la peau cicatrise rapidement et se régénère.

Pour traiter quoi ?
La peau fripée, les pores dilatés, les rides pas trop profondes (paupières, pattes-d’oie, "codes-barres" autour de la bouche…), et les taches solaires assez pigmentées sur le visage et les mains. Il faut prévoir entre deux et quatre séances.

Y a-t-il des effets secondaires ?
Oui, un érythème et un œdème pendant les deux à cinq jours qui suivent l’intervention. Mais aussi des microcroûtes et une desquamation de l’épiderme pendant trois ou quatre jours. Une hyperpigmentation passagère peut également apparaître. Il ne s’agit donc pas d’un acte anodin, notamment pour les zones les plus fragiles (cou et paupières).

 

Quelles sont les contre-indications ?
- Les lésions cutanées précancéreuses de type kératose, et les grains de beauté. Il est donc important de s’adresser à un dermatologue, qui sait les repérer.

 

- Les peaux noires, car il y a un risque de dépigmentation.

 

- Le tabagisme limite les bénéfices attendus.

 

Combien ça coûte ?
Comptez entre 150 à 800 € la séance, suivant le temps passé et l’importance du traitement en surface et en profondeur.

Le sur-mesure, c’est plus sûr

Récemment validée par la Haute Autorité de santé, une nouvelle approche globale a été mise au point par un comité d’experts, composé de dermatologues et de chirurgiens.
- De quoi s’agit-il ?
"D’offrir une qualité et une sécurité plus importantes lors d’un traitement utilisant la synergie de l’acide hyaluronique et de la toxine botulique. Ce traitement doit être réalisé en fonction du besoin réel de chaque patient. Cette approche devrait limiter les ratages", explique le Dr Gassia, dermatologue.

 

- Comment ?
Le visage est analysé globalement par le médecin (méthodologie en 3D). Le tiers inférieur correspond à la beauté du sourire, le tiers moyen à la restauration des volumes et à la bonne mine, et le tiers supérieur à l’éclat du regard. Tous les médecins qui le souhaitent pourront signer une charte reconnaissant l’application de cette méthode.

 

Merci aux experts : Dr Marie-Thérèse Bousquet, dermatologue ; Dr Philippe Kestemont, chirurgien de la face et du cou ; Dr Bernard Rossi, dermatologue http://www.topsante.com/beaute-bien-etre/anti-age/Anti-age-3-nouveautes-en-medecine-esthetique/Anti-age-le-laser-CO2-contre-les-taches-et-les-premiers-signes-du-vieillissement
Par Doc de Haguenau - Publié dans : Santé - Communauté : Nouveautés en Santé
Laisser un commentaire
Retour à l'accueil

Stop Tabac

   

 

Et si vous arrêtiez de fumer? Ne repoussez pas tout le temps la décision à demain, une fois les complications arrivées, vous vous direz si seulement j'avais arrêté...

http://www.dorffer-patrick.com/article-sevrage-tabagique-j-arrete-de-fumer-mais-c-est-dur-tres-dur-65570244.html

 

The session consists first in a group therapy, and then in individual mesotherapy injections under the skin, with a small needle at both ears.
The mixture injected is purely homeopathic, it causes the disgust of the cigarette, he fought against the urge to smoke, irritability, and against the craving.
One session is required in almost all cases. 

Nicotine withdrawal by homeopathic mesotherapy 

Présentation

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés