Samedi 19 mars 2011 6 19 /03 /Mars /2011 09:58

 

Comment la radioactivité se dissipe-t-elle ?

Le nuage de particules radioactives peut traverser des milliers de kilomètres. La pluie peut être une chance ou un risque : s'il pleut sur Tokyo à travers le nuage, c'est une catastrophe ; s'il pleut sur le nuage au-dessus du pacifique, c'est une bonne nouvelle.

Le nuage perd de sa dangerosité en voyageant.

D'une part parce que les atomes radioactifs se dispersent petit à petit dans l'air, au gré de la météo. C'est l'effet dilution.

D'autre part, parce que leur radioactivité diminue : les atomes radioactifs, qui cherchent leur équilibre, finissent par le retrouver. La radioactivité met, en fonction des atomes, des heures, des jours, ou des années, voire des milliards d'années (uranium) à disparaître. Dans le tableau ci dessous, la « période radioactive » est définie comme la durée qu'il faut pour voir la radioactivité diminuer de moitié (Voir le tableau - source : RNM)

 

Eléments chimiques Période radioactive
Uranium 238 4,47 milliards d'années
Potassium 40 1,3 milliards d'années
Uranium 235 704 millions d'années
Carbone 14 5730 ans
Radium 226 1600 ans
Césium 137 30,2 ans
Strontium 90 28,8 ans
Tritium 12,3 ans
Cobalt 60 5,27 ans
Iode 131 8,05 jours
Phosphore 30 2,55 minutes
Hélium 6 0,82 seconde

Qu'y a-t-il dans les nuages qui s'échappent du réacteur ? Selon Jean-Marc Peres, de l'IRSN , ils sont composés :

  • de gaz rares comme le krypton ou le xénon (dont la radioactivité disparait en quelques heures ou quelques jours),
  • d'iode (en quantité dix fois inférieure aux gaz rares) : sa radioactivité diminue de moitié en huit jours.
  • de cesium137 (en quantité cent fois inférieure aux gaz rares) : sa radioactivité diminue de moitié en 30 ans.

En revanche, à la température du réacteur en question (600°) les atomes d'uranium ou de plutonium ne peuvent pas devenir volatiles, estime-t-il.

 

Par Doc de Haguenau - Publié dans : High-Tech - Communauté : Culture ignorée par la plupart
Laisser un commentaire
Retour à l'accueil

Stop Tabac

   

 

Et si vous arrêtiez de fumer? Ne repoussez pas tout le temps la décision à demain, une fois les complications arrivées, vous vous direz si seulement j'avais arrêté...

http://www.dorffer-patrick.com/article-sevrage-tabagique-j-arrete-de-fumer-mais-c-est-dur-tres-dur-65570244.html

 

The session consists first in a group therapy, and then in individual mesotherapy injections under the skin, with a small needle at both ears.
The mixture injected is purely homeopathic, it causes the disgust of the cigarette, he fought against the urge to smoke, irritability, and against the craving.
One session is required in almost all cases. 

Nicotine withdrawal by homeopathic mesotherapy 

Présentation

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés