Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 04:09

Simplification trop erronée de l'écriture

phonétique ou fonétic ?

 

Humour Education: La réforme de l’orthographe

 

Ja d’or

 

Orthographe réformée

 

 imposée par Najat Vallaud-Bécassine, notre ministre de l’Éducation nationale, prévoit de simplifier notre langue afin que les plus mauvais en orthographe n’aient plus de complexes… En obligeant les plus doués à rejoindre le niveau des plus nuls.

 

Ainsi, le "ph" de "pharmacie" sera remplacé par un "f" pour donner "farmacie". "Orthographe" s’écrira "Ortografe" et "Analphabète" deviendra "Analfabète".

 

Or, chaque mot prenant son sens dans ses racines, le mot "analphabète" est issu des deux premières lettres de l'alphabet Grec, "alpha" et "beta" précédées du préfixe privatif "an" qui lui donne son sens originel, à savoir : "qui ne connaît pas les lettres" donc qui ne peut ni lire, ni écrire. (A quoi bon changer l'orthographe de ce mot, puisque les "analphabètes" ne peuvent pas l'utiliser?)

 

Si désormais on écrit "analfabète", c'est différent. Dans ce cas, il faut revoir son étymologie et par conséquent, son sens. Donc :

"anal" : qui a rapport à l'anus,

"fa" : la quatrième note de la gamme

"bète" : personne un peu sotte.

 

Donc "analfabète" = Con qui fait de la musique avec son trou de balle.

 

(à ne pas confondre avec "les trous du cul" qui pondent "des réformes à la con" au ministère de l’Éducation nationale).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

MondeA2 28/01/2017 06:10

La facilité, c'est écrire ce qu'on entend, mais c'est renier nos grands auteurs français, c'est rendre nos enfants encore plus paresseux, devenir partisan du moindre effort, et cela c'est la régression de l'humanité, la décadence...

cigale83 16/01/2017 19:40

Je suis choquée par la manière dont ce journaliste parle des élèves. Il associe aux élèves en difficultés en orthographe les mots "mauvais" et "nuls" et à ceux qui réussissent dans ce domaine le mot "doués". Comme s'ils devaient tous être jugés à la seule aune de leurs capacités orthographiques. Encore un qui utilise cette discipline comme moyen d'humilier les autres pour paraître moins gris... Pourtant, les enfants qui ont besoin de comprendre pour apprendre ne sauraient être considérés avec mépris. Au contraire! C'est un fonctionnement tout à fait respectable qui témoigne d'un besoin d'apprendre intelligemment. Et l'apprentissage de l'orthographe lexicale, à l'école primaire comme au début du collège, ne fait pas appel à l'intelligence mais à un certain type de mémoire uniquement. Elle est donc perçue comme capricieuse puisque encore totalement déconnectée, à ce moment là pour eux, de ses racines. Au risque de choquer bon nombre de personnes, moi je suis pour une vraie réforme, celle qui ne viendra malheureusement jamais. Une réforme qui permettrait d'écrire les sons comme on les prononce, une seule graphie pour un son. Comme pour l'Italien ou l'Espagnol par exemple. Car, en somme, qu'est-ce que l'écrit? Quel est son rôle? Il me semble pouvoir répondre que c'est un moyen de communiquer, un outil qui permet de véhiculer des idées, des émotions, des concepts et non une fin en soi. Ce sont donc des signes qui servent à coder des mots. Qu'importe le dessin de ces mots? C'est le sens qui est premier, pas sa retranscription graphique qui, elle, doit être à son service. Je n'oublie pas la beauté du son ou de l'image mentale que le mot suscite mais, encore une fois, les lettres et les mots ne sont que des instruments non un but. Que je lise automne ou otone, je verrais toujours les feuillages s'embraser, je sentirais encore l'odeur des champignons et le goût des châtaignes... Et les sanglots longs des violons de l'automne continueront de blesser mon cœur d'une langueur monotone...

J’entends tout à fait le souci d’étymologie mais je ne pense pas que les espagnols qui écrivent justement "automne" "otono" parce que c'est ainsi que ça se prononce chez eux, aient perdu de vue l'origine de ce mot pour autant, ni même qu'ils soient plus idiots ou ignorants que nous, encore moins qu'ils n'aient pas de merveilleux poètes ou écrivains. De même, nous écrivons "colonne" avec deux "n" parce que ce mot vient du latin columna et ce n'est pas parce que son orthographe a changé depuis ces temps anciens que nous avons perdu son origine. Sinon, nous devrions militer pour revenir à "columna". Et d'ailleurs, pourquoi pas, après tout? Car, si nous suivons le raisonnement de ceux qui ne veulent pas mettre en adéquation la prononciation et l'orthographe, c'est ainsi que nous devrions l'écrire. C'est vrai ça, je répète ma question. Pourquoi ne pas écrire "columna" quand on prononce "colone" ? J'ai écrit volontairement colone puisqu'on ne dit pas les deux "n". Ils s'écrivent parce qu'a une époque, ils se prononçaient, comme toutes les doubles consonnes en Italien ou en Espagnol, mais maintenant ils ne se prononcent plus, alors pourquoi les garder et encombrer le cerveau des gens avec ça? Si on me répond que c'est à cause de son origine, je réponds alors que je veux écrire "columna" et dire "colone", en toute logique. Et, si on me dit que on ne va pas écrire "columna" parce que ça ne se prononce pas comme ça, alors je réponds que je ne veux pas écrire les deux "n" de "colonne", en toute logique, puisqu'ils ne se prononcent pas non plus... Nous traînons ainsi des tas de lettres ou de signes surnuméraires comme, par exemple, l'accent circonflexe, mausolée à la mémoire du "s" disparu! Et nous en sommes très fiers en plus! Je ne comprends pas cette volonté de faire de la langue écrite un musée. On peut faire du latin, du grec, de l'étymologie par plaisir, par goût, mais sans entraver l'écriture qui est, je le répète, un outil. Et quand on me dit que c'est pour ne pas oublier l'histoire de notre langue je réponds alors que, pour ne pas oublier l'histoire de l'agriculture, il faudrait labourer nos champs avec un tracteur précédé d'un cheval lui-même précédé d'un mulet, précédé d'une paire de bœufs puis on accrocherait aussi derrière la charrue, une araire guidée par un homme, à pied évidemment. Ce serait bien pratique, non?... C'est pourtant à cela que ressemble notre orthographe actuelle. Loin de moi la volonté de tirer vers le bas les cerveaux de nos chères têtes blondes, bien au contraire! C'est qu'il y aurait tellement mieux à faire pour qu'elles soient bien remplies quand on sait le temps perdu à apprendre une orthographe complexe et arbitraire ( les enfants n'accèdent à l'étymologie que bien plus tard) au détriment du travail sur la syntaxe, le vocabulaire, l'argumentation, la construction du récit, la dissertation, la rhétorique, la ^poésie, l'esprit critique,..., la liste est trop longue pour être exhaustive. Oui, il y a donc bien d'autres facettes de notre langue à étudier que l'orthographe pour briller sans rabaisser les autres!

MondeA2 13/09/2016 06:02

Niveler par le bas pour mieux dominer du haut !
mdr la blague !

STOP TABAC & ANTI-SMOKING THERAPY

Et si vous arrêtiez de fumer? Ne repoussez pas tout le temps la décision à demain, une fois les complications arrivées, vous vous direz si seulement j'avais arrêté...

http://www.dorffer-patrick.com/article-sevrage-tabagique-j-arrete-de-fumer-mais-c-est-dur-tres-dur-65570244.html

 

The session consists first in a group therapy, and then in individual mesotherapy injections under the skin, with a small needle at both ears.
The mixture injected is purely homeopathic, it causes the disgust of the cigarette, he fought against the urge to smoke, irritability, and against the craving.
One session is required in almost all cases. 

Nicotine withdrawal by homeopathic mesotherapy 

Recherche

Disclamer-Contenu du site

Tous les articles, images, vidéos, blagues, photos... présents sur ce site proviennent soit de moi, soit d'autres sites Web comme le mien, soit bien souvent m'ont été envoyés par Email.

Elles n'ont pas à ma connaissance de Copyright, et je ne connais pas le nom de leurs auteurs la plupart du temps.

Par ailleurs, l'essentiel du contenu de ce site est déjà largement diffusé sur le Net, et je suis ainsi bien incapable de déterminer son origine exacte.

Toutefois, si vous êtes l'auteur et ne désirez pas qu'une de vos créations apparaissent sur ce site, contactez moi par courriel, et je les retirerais.

Si vous possédez des droits sur des images, des vidéos... et, si vous désirez qu'ils ne soient publiés sur ce site, veuillez me prévenir par mail, je m'engage à les retirer dès réception de votre demande.

Il en résulte que le Site décline toutes responsabilités quant à l'utilisation qui pourrait en être faite par autrui.

 

">

Pages

J'adore la vie, l'humour, et bien plus

J'adore la vie, l'humour, les critiques objectives ou parfois pas, une soif d'informations. Je râle, je pousse des coups de gueule, je m'exprime, j'informe.

Météo Strasbourg

Info circulation